9 avril
2012

Manifestació ahir a Cotlliure

Ahir diumenge, un centenar de persones van manifestar a Cotlliure, en contra de la recerca i extracció dels hidrocarburs en la mar

Aquesta manifestació estava organitzada pel col·lectiu ‘Non aux hydrocarbures en mer 66’  que lluiten en contra de les perforacions petrolieres al mar mediterrani. El pròxim dimecres, el govern francès, decidirà si renova o no el permís de perforació a prop de Marsella, que tenen dues empreses del ram. Malgrat que el president de la república, i candidat a la reelecció, Nicolas Sarkozy va afirmar en un míting a Caen que no es renovaria, els militants d’aquest col·lectiu no s’ho creuen.

De moment aquestes empreses només han realitzat vols aeris al voltant de la concessió, però si dimecres el govern els renova el permís, començaran les perforacions. Per això aquest col·lectiu demana garanties. Ahir també, és van manifestar al fort de Brégançon, al Var, unes 5.000 persones.

vilaweb. Foto l’indépendant


14 août
2011

Shame on Shell !

  • Publié dans Ecologia
  • Commentaire(s) : 0  

Shame on Shell !

Gilles Toussaint

Le PNUE publie un rapport accablant sur la pollution pétrolière dans le Delta du Niger. La responsabilité de Shell est clairement soulignée.

Au terme de 14 mois d’enquête et de milliers d’analyses, les scientifiques mandatés par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) pour objectiver la pollution qui affecte le territoire du peuple Ogoni, dans le Delta du Niger, ont rendu leur verdict. Implacable.

Ce rapport conclut en effet que les conséquences de cinquante années d’exploitation pétrolière dans cette région rurale dépassent en gravité tout ce qui était présumé jusqu’ici. Une marée noire omniprésente qui a détruit des écosystèmes fragiles et met en péril la santé de près d’un million de personnes, dans un pays où l’espérance de vie est déjà inférieure à cinquante ans.

Selon le PNUE, des mesures d’urgence doivent être prises dans une dizaine de zones où la santé des communautés locales est sérieusement menacée. Dans l’une de celles-ci, les habitants boivent de l’eau qui affiche un taux de benzène (un cancérigène avéré) 900 fois supérieur au seuil préconisé par l’Organisation mondiale de la santé. La nappe phréatique alimentant les puits concernés a été contaminée par une fuite de pétrole qui s’est produite il y a plus de six ans. Lire la suite…

27 janvier
2010

Le monde selon MONSANTO

  • Publié dans Ecologia
  • Commentaire(s) : 1