22 juillet
2011

Mise au point

  • Publié dans Politica
  • Commentaire(s) : 1  

Europe Identité

Mouvement de défense des travailleurs européens

Mise au point :

Suite à l’article parut récemment sur le site nord catalan la Clau, que nous remercions au passage pour l’objectivité de leurs propos, ce qui n’est pas choses facile en ces temps de misère intellectuelle qui frappe le milieux journalistique, nous souhaitons faire une petite mise au point avant que la fiction ne prenne le pas sur la réalité.

Les vierges effarouchés de la pensée unique ont déjà poussé leurs gémissements diffamatoires affin de discréditer notre ligne politique, qu’à cela ne tienne, ça ne nous empêches pas de dormir.

Europe identité serait d’extrême droite ? La réduction « ad Hitlerum » permet à ceux qui nous craignent de nous enfermer dans certaines cases, par facilité. Pour être clair une fois pour toute, les notions de droite et de gauche ne nous intéressent absolument pas. « La droite et la gauche on s’en fout ! » tel est le slogan d’une affiche de la section Lyonnaise d’Europe Identité, la section fondatrice. La gauche et la droite  ne sont pour nous que des facteurs de division du peuple. Pourquoi devrait-il y avoir des idées de droite et des idées de gauche, comme automatiquement il devrait y avoir de mauvais patrons et de bon ouvriers ? Tout ce dualisme nourrit un climat malsain, nourrit la division du peuple par des fossés politique instaurés par les roitelets qui nous gouvernent, en masquant la réalité du Diktat des marchands et des financiers.

Quelle différence il y a-t-il entre tout ses pontes de la politique, qui mangent dans les mêmes restaurants, fréquentent les même personnalité dans les clubs et les loges ? Aucune, ils sont mis en place par ceux qui les financent ! La dictature médiatique en atteste quotidiennement : ne passent à la télévision que ceux qui montrent pate blanche et n’ont rien à dire… Au delà des personnalités politiques, valets zélés de leurs commanditaires, c’est le problème de fond qui attire notre attention : la finance qui nomme des politiciens corrompus, qui font voter les lois dont la finance et les marchands ont besoin. Telle est la réalité, et voilà pourquoi nous dénonçons la mise en esclavage des travailleurs, et des entreprises, elles mêmes prisonnières du Libéralisme économique supranational, et d’une pseudo démocratie salvatrice.

Raciste ? Non ! Nous ne croyons pas à la hiérarchie entre les races, mais par contre nous croyons et défendons le droit à la différence. Celui de pouvoir rester soit même, de vivre libre sur sa propre terre sans que les apprentis sorciers de la pensé unique et de l’ordre moral nous imposent leurs vision du monde. Une vision du monde mortifère ou il n’y aura plus de place pour les peuples enracinés, mais pour un seul peuple, celui de l’homme universel, consommateur décérébré et abruti. L’ethno-différentialisme n’est pas une doctrine d’asservissement ou de guerre, la base de la doctrine ethno-différentialiste est une « Terre un Peuple ». Nous considérons comme frères tous les Pays d’Europe ainsi que les ressortissants européens installés sur d’autres terres.

Identitaire. Nous ne nous considérons pas la nation comme valeurs suprême, elle est bien souvent le fruit du hasard de l’histoire, des magouilles politique et sources de conflit intra-européens. La seule valeur qui compte à nos yeux  c’est l’intégrité du peuple et de sa continuité ethnoculturelle.  Face à l’état nation qui n’est qu’un montre froid, une vaste entité abstraite et impersonnelle, nous opposons  les patries charnelles, les communautés naturelles ( commune, région etc..) qui rassemblent les hommes.  Ces lieux sociaux réels où les peuples ont leurs racines et ou prend forme leur véritable environnement social et culturel. Notre combat s’inscrit donc dans une nouvelle perspective pour l’Europe. Une Europe confédérale des peuples historiques  et non de nations préfabriquées, asservies par une Europe inféodée aux Marchands, que la droite et la gauche ont permis d’instaurer. Le droit à l’identité est intangible pour tous les peuples, mais nous faisons le choix de défendre les peuples d’Europe qui combattent pour la leur, en premier lieu.

Socialiste. Face à la vision abstraite du socialisme internationaliste, qui impose avec le capitalisme la vision économique avant tout, nous opposons notre vision du socialisme ; Un socialisme organique proche des réalités du terrain s’inscrivant dans l’héritage des communards, de Proudhon.  Un socialisme écologique à travers l’action localiste et un protectionnisme continental européen adapté. Un socialisme qui met l’économie tout entière au service du peuple et non l’inverse. Un socialisme européen car notre grande patrie c’est l’Europe des peuples. Un socialisme de combat « car le devoir d’un révolutionnaire c’est la lutte toujours, la lutte quand même, la lutte jusqu’à l’extinction (Louis Auguste Blanqui.) »

14 juillet
2011

Activitats Casal Europa

  • Publié dans Cultura
  • Commentaire(s) : 0  

Vendredi 15  juillet 2011 : Revue de presse et débat sur l’actualité au Casal Europa à 18h.

Dimanche 17 juillet 2011 : Atelier de culture populaire. Cours de catalan, activités traditionnelles, accompagné d’un repas communautaire. Casal Europa à 11h.

Divendres 15 de juliol 2011 : Notícies de premsa i debat sobre l’actualitat. Casal Europa 18h.

Diumenge 17 juliol 2011 : Taller de cultura popular. Curs de català, activitats tradicionals amb un apat comunitari.

terraipoble@yahoo.fr