26 novembre
2012

Àngel Colom i el recolzament a l’immigració ha fet molt mal a CiU

  • Publié dans Politica
  • Commentaire(s) : 0  

STOP IMMIGRACIÓ SENSE CONTROL: « Àngel Colom i el recolzament a l’immigració ha fet molt mal a Convergència i Unió. La gent veu el recolzament cap els forans i vota en conseqüència. Solidaritat no ha tocat el tema de l’immigració (tema tabú) no ha sabut explicar com protegiran els catalans en aquest tema que tant preocupa a la gent de Catalunya que veu com cada vegada més els immigrants són una gran competència i un problema general i sense en Laporta i amb la divisió de vot cap a la CUP s’han estavellat. i ara hem de comptar amb una nova formació, la CUP, que el primer que fa quan surt el seu líder a saludar és « BONA NIT PAÏSOS CATALANS, BONA NIT PALESTINA« . Amb aquesta formació teniu per segur que defensaran fins a la seva última gota de la seva sang els PAPERS PER A TOTS »

26 novembre
2012

Elections catalanes : Artur Mas, affaibli, ira jusqu’au bout

  • Publié dans Politica
  • Commentaire(s) : 0  

Contre toute attente, la coalition Convergence et Union a manqué les élections catalanes du dimanche 25 novembre en passant de 62 sièges à 50 parlementaires. L’addition des 21 sièges acquis par la deuxième force, la Gauche Républicaine de Catalogne, et des 3 sièges des Candidatures d’Unité Populaire, situe la majorité souverainiste à 74 sièges sur 135. Cette fragile majorité complique la tenue d’un référendum sur l’indépendance de la Catalogne, mais le président catalan, Artur Mas, avancera « sans renoncements ».

Les urnes ont contredit les sondages, dimanche 25 novembre, en attribuant 30,6 % des voix à la coalition au pouvoir en Catalogne, Convergence et Union (CiU), soit 50 députés sur les 135 que compte le Parlement du territoire. La « majorité exceptionnelle » appelée de ses voeux par le président catalan, Artur Mas, créant les conditions optimales d’un référendum d’autodétermination, ne s’est pas produite. Ce résultat imprévu est issu d’un scrutin qui a suscité un taux de participation de 69,5 %, le plus élevé depuis les premières élections de Catalogne ultérieures au régime franquiste, organisées en 1980. Faisant les frais d’une politique de coupes budgétaires, sans pouvoir capitaliser sur un réel engouement social pour l’indépendance, le président en fonctions, vainqueur amer de ce rendez-vous démocratique, devra, en toute logique, composer avec la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) et ses 21 députés. La courte majorité parlementaire favorable à la création d’un Etat catalan représente cependant un total de 74 élus, par ajout des 3 sièges obtenus par les Candidatures d’Unité Populaire (CUP), marxistes-léninistes et indépendantistes. Mais dans la soirée, Artur Mas manifestait une conviction intacte envers le processus d’autodétermination : « Nous maintenons le cap, sans renoncements, mais dans l’objectif de bâtir les grandes majorités dont nous avons besoin ». Lire la suite…

20 novembre
2012

Moody’s baisse la note de la France

Déjà la semaine dernière, l’agence avait prévu de réévaluer la notation de la France. C’est chose faite. Lundi soir, l’agence de notation Moody’s a dégradé d’un cran la note française. Sous perspective négative depuis le retrait de son triple A en début d’année, Moody’s confirme la note de Standard & Poor’s, et donne AA1 à Paris.

Des « perspectives économiques de long terme affectées de manière négative par de multiples défis structurels » dont « une perte de compétitivité graduelle mais continue » et « des rigidités des marchés du travail, des biens et des services. » Voilà le tableau que dresse Moody’s.

Dans son rapport, l’agence américaine doute de la capacité de la France à résister à de futurs chocs dans la zone euro et évoque des « perspectives budgétaires incertaines en raison des perspectives économiques. »

Des réformes insuffisantes ?

Apparemment, les efforts faits par le gouvernement semblent peu convaincants pour Moody’s. Les réformes entreprises pour relancer la compétitivité en France constituent un « fort engagement en faveur des réformes structurelles et de la consolidation budgétaire », mais les mesures en faveur des entreprises et PME « ne devraient pas, seules, avoir l’ampleur suffisante pour rétablir la compétitivité. »

Pierre Moscovici, le ministre de l’Économie rappelle que la France reste bien notée et que cette dégradation était « une sanction de la gestion du passé. »

« Moody’s met à notre actif les réformes que nous avons engagées: le pacte de compétitivité, notre agenda de réforme, le redressement des comptes publics. » Reste que cette annonce est une mauvaise nouvelle, Paris faisait jusqu’à présent des économies sur la charge de la dette grâce à la faiblesse des taux et les agences étaient prêtes à donner davantage de temps au nouveau gouvernement de mener à bien leurs réformes.

www.sharknews.fr

18 novembre
2012

Des terrains du ministère de la Défense pour financer le logement social

  • Publié dans Societat
  • Commentaire(s) : 0  

Des cessions gratuites de terrain du ministère de la Défense pour financer le logement social de la Ville de Paris

C’est un dossier politiquement si sensible que  toutes les bouches du ministère de la Défense se ferment ou sont priées de le faire lorsqu’on les interroge. De quoi s’agit-il ?

On bazarde les « bijoux de famille » !

Depuis plusieurs années, afin de boucler son budget, la Défense recourt à des « recettes extra-budgétaires » – en clair : elle vend les bijoux de famille pour assurer ses fins de mois.
Ces « recettes extra-budgétaires » proviennent de deux sources : les fréquences radio et le parc immobilier. Les fréquences, jadis utilisées par l’Armée, ont été cédées auxopérateurs de téléphone mobile, ce qui a rapporté près de 2,3 milliards. Reste à vendre l’immobilier parisien, dans la perspective du transfert à Balard, en 2014. Le ministère de la Défense avait obtenu la garantie que le fruit des ventes immobilières lui reviendrait directement et ne serait pas versé au budget général de l’Etat. Lire la suite…

18 novembre
2012

Dernière soirée au Casal Europa