11 février
2013

Nouvelle attaque contre l’identité catalane de Louis Aliot.

  • Publié dans Politica
  • Commentaire(s) : 0  
Nouvelle attaque contre l’identité catalane de Louis Aliot, vice-président du Front National.

Dans un article du Devenir Européen en 1974, cahier numéro 19, Goulven Pennaod écrivait : “ Il existe des intermédiaires, des degrés, qui sont le clan et l’ethnie, petites unités dont l’étalon n’est pas l’économie, mais le sol et le sang la langue et les lois. ” Une phrase qui sonne fort et qui remet en place ceux qui ont l’outrecuidance de prétendre nous enseigner les vertus du jacobinisme !

La vision du monde de Goulven Pennaod est proche des réalités sociologiques propres à chaque peuple. Une expérience tirée de l’observation du réel et du respect de la liberté fondamentale du “ droit à l’identité ”. Une conception du monde très éloigné de celle du très conformiste Front National. Cette organisation tricolore oriente, en effet, sa politique selon un concept mortifère pour le droit à la différence, celui de la sacro-sainte République Française et de ses dogmes. À preuve, le dernier article de Louis Aliot du 8 février 2013 dans lequel il s’oppose à l’enseignement généralisé du bilinguisme français / catalan.
Nous tenons à lui rappeler quelques chiffres :
Selon l’Enquesta d’usos lingüístics a la Catalunya Nord (2004), une étude sur le catalan dans notre région, 43,7 % des habitants veulent que leurs enfants apprennent le catalan à l’école, 23,1 % s’y opposent et 33,2 % ne répondent pas. Le Front National ferait-il donc partie des 23,1 % d’étrangers qui vivent dans notre département et qui refusent toutes logique identitaire et respect des autochtones ?
Quel est le risque de la politique jacobine ?
Le jacobinisme réfute le droit du sang. Il lui oppose le droit du sol. Autrement dit, tout immigrés peut devenir Français, Catalan, Corse ou pourquoi pas martien, à la seule condition de naître sur le territoire concerné. Cette logique de l’invasion entraîne inexorablement un bouleversement ethnique irréversible par la non-assimilation d’une masse allogène racialement incompatible. Pour s’imposer, le système jacobin écrase les peuples numériquement inférieurs. C’est un trou noir qui absorbe, digère et recrache un être uniformisé, vidé de son âme. En un mot, il fabrique les “ citoyens ” d’une nation administrative que l’on nomme encore “ France ” . Cette entité est, au demeurant, largement surpassée aujourd’hui par des instances supranationales dont le seul objectif est de créer un “ village planétaire ” peuplé de citoyens standardisés. Voilà le véritable danger de la politique jacobine : l’avènement de l’être universel, mais insignifiant (par la négation des peuples enracinés). On sacrifie l’ordre naturel pour imposer un ordre moral qui sert de marchepied à la dictature marchande.
Le Front National un parti jacobin ordinaire.
Que les Catalans ne se laissent pas berner : le Front National, est un parti jacobin comme les autres. Il l’a déjà prouvé à plusieurs reprises. Nous ne mentionnerons pas ici ses nombreuses attaques à l’encontre de notre identité. Bornons-nous à souligner un fait très important pour que ce soit clair une fois pour toutes : la lutte contre l’immigration ne justifie pas d’alliances contre nature avec des partis démagogues de ce type. C’est le jacobin qui a détruit notre identité, et non le Catalan qui du jour au lendemain a décidé de briser la chaîne de l’héritage ethnique. C’est le jacobin qui a ouvert chez nous les vannes de l’immigration de masse. Le Front National est bien un parti jacobin de la pire espèce. Catalans ne vous trompez pas, le Front National n’est pas votre ami. Il n’est pas notre allié.
Llorenç Perrié Albanell
Perpignan, le 10 février 2013
terraipoble@yahoo.fr
10 février
2013

Démocratie Nationale Contre Démocratie Mondialiste…

Les opposants aux nationalisme Corse se réclament de manière générale des « valeurs de la République » et de la démocratie. Le contenu donné à ce dernier terme exprimant une conception moderne ,purement quantitative de la politique comme le démontre l’évolution vers « le vote pour tous » engagé par le gouvernement actuel. Ce  » règne de la quantité  » est celui du monde marchand, qui domine les sociétés occidentales par un pseudo-égalitarisme cachant une dictature réelle, celle de la Banque et de la caste des Usuriers. L’adoption de traités européens officialisant cette dictature contre la volonté de l’immense majorité des peuples a récemment illustré la vanité de toute prétention « démocratique » au sein du Nouvel Ordre Mondial.

La dénaturation du concept de Démocratie ne doit pas occulter le sens originel et Traditionnel de cette notion, que nous rappelle le principal théoricien de l’Eurasisme Alexandre Douguine dans son ouvrage, « la Quatrième théorie politique » ( chapitre III ):

 » La Démocratie constitue la forme d’organisation politique la plus ancienne, la plus archaïque,la plus primitive et, si l’on veut, la plus barbare.Les sociétés antiques que l’on rencontre au cours de l’histoire étaient organisées précisément selon le principe de la Démocratie. Les décisions fondamentales concernant le destin de la tribu et même de groupes ethniques entiers étaient toujours prises de façon collective en se fondant sur l’avis général des membres de plein droit de la société. Les anciens du clan,les guerriers, les prêtres, les maitres du feu ( les propriétaires de foyer ) constituaient un véritable parlement pour les peuples anciens.  »

Lire la suite: PATRIA NOSTRA

9 février
2013

Objectifs de l’ACTION EUROPÉENNE

  • Publié dans Societat
  • Commentaire(s) : 0  

Afin de renforcer la collaboration entre identitaires européens, une réunion de coordination a eu lieu en Suisse le 20 janvier. Pierre Vial, pour la France, Pierre Krebs, pour l’Allemagne, Bernard Schaub pour l’Europäische Aktion (Action européenne) et les représentants de Tierra y Pueblo pour les Espagnes ont mis au point un plan de travail destiné à concrétiser la totale unité de vue qui les rassemble et qui débouchera très vite sur certaines opérations.

 

http://www.europaeische-aktion.org/index_fr.html

 

Objectifs de l’ACTION EUROPÉENNE

 

 

L’ACTION EUROPÉENNE est au-dessus des partis politiques et agit hors de l’enceinte des parlements. Elle atteint ses objectifs d’abord en informant autant de personnes que possible dans l’ensemble des pays européens, ensuite grâce à la collaboration de ces personnes, enfin en formant de futurs responsables. Lire la suite…

9 février
2013

Notre Honneur s’appelle Fidélité

Notre Honneur s’appelle Fidélité

Prof. Pierre VIAL

Genève, 20.01.2013

Je salue l’initiative qui a conduit à la réunion d’aujourd’hui et je suis convaincu qu’elle constitue une étape importante vers la réalisation de ce front de combat identitaire européen que nous souhaitons tous.

 

Je m’exprime ici au nom de TERRE ET PEUPLE, pour la France, et au nom de mes camarades de TIERRA Y PUEBLO, pour l’Espagne, et de TERRA E POVE pour le Portugal, qui sont en parfaite communion de pensée avec nous et m’ont demandé de vous transmettre leur salut.

 

Avec mon vieux camarade Pierre Krebs nous avons œuvré depuis longtemps à la réalisation d’un front de combat identitaire européen, de Lisbonne et Madrid à Rome, Belgrade et Moscou. Nos efforts sont récompensés aujourd’hui. Pour nous identifier, nous utilisons volontiers le terme de völkisch, ce qui est une façon de dire que nous nous battons pour que les Européens redécouvrent que leur destin passe par l’appartenance à une communauté du peuple. Communauté du peuple qui a une base bioculturelle, ce qui veut dire que, pour nous, l’identité implique l’appartenance à une race et à une culture, implantées sur un territoire où se trouvent leurs racines.  Le droit à l’identité et à l’enracinement vaut évidemment pour tous les peuples et c’est dans cet esprit que nous combattons le mondialisme. Lire la suite…

9 février
2013

L’accent catalan de la République dégage une forte odeur de pastis !

  • Publié dans Societat
  • Commentaire(s) : 0  

L’accent catalan de la République dégage une forte odeur de pastis !
Publié le 22 janvier 2013

Chaque été, Millas, la ville de « l’homme politique le plus important du département », fait sa féria, une véritable fête du pastis. Pendant deux jours le Ricard coule à flot, notamment lors de « l’apéritif monstre à la Font del Rei ». Allez-y c’est gratuit !
Personne n’a dit au président Bourquin et à madame que depuis les Romains nous étions un pays de vin ?
Quel est cet étrange peuple qui congédie Bacchus le jour de sa grande fête ?
Car Bourquin n’est pas le seul responsable. Tout en étant tout de même le premier d’entre eux. Il lui suffirait de dire un mot et le pastis serait remplacé par du vin d’ici, et plus particulièrement par des vins des vignes et des vignerons de Millas.
Ce que l’on voit à Millas, on l’observe partout dans les P-O. Nous avons des ressources exceptionnelles, mais nous ne les valorisons pas assez. Notre département n’est pas par hasard le plus pauvre de France.
Un territoire qui, comme le nôtre, reçoit chaque été des centaines et des centaines de milliers de touristes aurait dû développer un tourisme viticole, notamment en organisant des fêtes du vin qui pourraient être autre chose que des beuveries. Des fêtes du vin bien organisées, comme en Grèce, en Espagne, dans différentes régions de France, en Alsace. C’est à la portée de tous les villages viticoles des P-O de faire de belles fêtes avec des vignerons qui proposent leurs vins, des œnologues qui animent des ateliers d’initiation, par exemple pour faire apprécier ce trésor que sont les vins doux naturels, des conférences avec des auteurs de livres sur le vin… Lire la suite…