31 décembre
2013

LA CATALOGNE TERRE DE MISSION POUR LES ISLAMISTES

Note de Terra i Poble sur cet article riche en source, mais plombé par une conclusion trop réductrice à laquelle nous répondons ceci:

Qu’ont fait les grandes nations pour protéger les peuples de l’immigration? Quand le peuple cesse d’estimer, il cesse d’obéir!


LA CATALOGNE TERRE DE MISSION POUR LES ISLAMISTES
Michel Dantan

Le nouveau NHLa montée en puissance de l’islamisme radical en Catalogne inquiète de plus en plus les autorités espagnoles, et au-delà des Pyrénées l’ensemble de la communauté du renseignement en Europe. Les services de renseignements espagnols d’après le quotidien La Vanguardia auraient identifié dans les milieux imprégnés d’idéologie salafistes et wahabite une centaine d’activistes mûrs pour l’action terroriste. Cette situation serait le fruit de l’action de propagande menée en profondeur auprès des membres de la communauté musulmane installée en Catalogne par des imams hostiles à toute forme d’intégration des musulmans dans la société espagnole. L’activisme salafiste déployé par ses partisans en Catalogne s’est traduite cette année par l’organisation de deux congrès qui se sont tenus dans les villes de Tarragone et Gérone en présence d’oulémas et de docteurs de la foi venus d’Arabie Saoudite, du Koweït, du Qatar et des Emirats arabes Unis. La promotion du repli identitaire et celle de la charia figuraient à l’ordre du jour. Tout aussi inquiétant pour l’avenir du « vivre ensemble » en Espagne, les sources de financement des actions entreprises par les prosélytes du salafisme en Catalogne proviennent essentiellement des pays du Golf, via des ONG islamiques dont la marque de fabrique se reconnait à leur degré de haine envers le monde occidental, chrétien en particulier, et l’esprit de reconquête d’Al Andalus qui les anime. La Société Pour la Renaissance du Patrimoine Islamique (Revival of Islamic Heritage Society), classée par le département d’état américain sur la liste des organisations liées à Al Qaeda, aurait ainsi largement participé au financement de ces congrès et investi 2 millions d’euros dans la construction d’une école coranique en Catalogne. La manne que les bailleurs de fonds déversent en Catalogne chaque année pour la construction de nouvelles mosquées, d’écoles coraniques et de centres culturelles islamiques permet aux salafistes d’étoffer leur réseaux et d’offrir à leur propagande de nouveaux points d’appui. Après la ville de Tarragone considérée comme la Mecque du salafisme en Europe, des villes comme Badalona, Calafell, Cunit, Gérone, Lérida, Mataro, Roda de Bara, Rubi, Santa Colona,de Gramenet, Sant Boi, Torredembarra, Valls, El Vendrel, Geltru, pour ne citer que les plus importantes comptent désormais avec des communautés qui encadrées par des imams salafistes observent leurs propres lois et n’entretiennent avec les espagnols que le minimum de contacts sous peine dans le cas contraire de se voir punis par des tribunaux religieux. Si Barcelone n’est pas encore Sarajevo, la capitale catalane ne compte pas moins cinq mosquées d’obédience salafiste et dans la ville de Salt où résident 12 000 musulmans sur les 30 000 habitants que compte la ville, une mosquée cathédrale de 1 000 mètres carrés devrait voir le jour dans les prochaines années. Toujours en Catalogne, Mollet del Valls est devenu l’un des principaux foyers d’activistes liés au Centre Culturel Islamic Catala, considéré comme l’un des principaux vecteurs d’influence des Frères Musulmans en Catalogne. Les partisans de la doctrine du Tabligh, essentiellement diffusée en Catalogne par des pakistanais ne sont pas en reste et ont leur siège dans les villes d’El Raval et Besos Mac. Les autorités espagnoles qui jusqu’aux attentats de Madrid concentraient leur attention quasi exclusivement sur l’ETA semblent avoir enfin pris la mesure des menaces que l’islamisme radical faisait peser sur la sécurité de leurs concitoyens. Plus d’une centaine de membres de la communauté musulmane d’Espagne, dont un nombre conséquent originaires de Catalogne, seraient partis faire leur djihad en Syrie. Ils représentent tout au moins pour nombre d’entre eux de retour sur le sol espagnol des terroristes en puissance susceptibles d’agir en loup solitaires ou, forts de leur expérience des armes et des explosifs, venir renforcer les capacités de nuisance de cellules déjà existantes. Le réseau de surveillance mis en place par le CNI (les services de renseignements espagnols) autour de la communauté musulmane d’Espagne, particulièrement en Catalogne suffira t-elle à conjurer les dangers potentiels que représentent ses dérives, rien n’est moins sûr, tant du moins que l’une de ses principales sources que constitue l’immigration d’origine africaine ne sera pas sérieusement prise en compte. Tant aussi que les indépendantistes catalans de gauche et d’extrême gauche, le regard exclusivement tourné vers leur rêve de séparation d’avec l’Espagne, refuseront de voir que leur province est déjà devenue le cheval de Troie de l’islamisation de leur pays et représente au delà des Pyrénées un enjeu de civilisation qui dépasse leurs seuls intérêts égoïstes.

http://www.national-hebdo.net/LA-CATALOGNE-TERRE-DE-MISSION-POUR

31 décembre
2013

Culura popular: LA FI D’ANY

  • Publié dans Cultura
  • Commentaire(s) : 0  

LA FI D’ANY
Aquest costum ha anat creixent al compàs de la moda i la comercialització. Un dels actes més importants d’aquesta nit de fi d’any consisteix a menjar dotze grans de raïm que, segons diuen, porten la sort si són menjats al compàs de les dotze campanades de mitjanit.
Aquesta nit que és la nit de Sant Silvestre és la festa major de les bruixes i tothom creu que és el dia de l’any en què tenen més poder. Antigament i encara avui, sobretot als llocs de pagesia, la gent pren mesures per tal d’evitar la visita de les bruixes. Costum com fer una creu amb la pala en tapar el caliu de la llar amb cendra, o mullar amb aigua beneïda les portes i finestres i, sobretot, tapar el forat del pany amb una branqueta de llorer o romaní beneït, entre molts altres, encara es fan:“Per Sant Silvestre entres les bruixes per la finestra”.

30 décembre
2013

Payer ses impôts est un devoir glorieux

« Payer ses impôts est un devoir glorieux ». La formule est du regretté président Mao-Tsé-toung. Et c’est vrai !

Oui, il est glorieux de payer des impôts pour effacer les dettes (4 millions d’euros) du journal L’Humanité ; et apporter 2 milliards de subventions (directes et indirectes) à la presse écrite car il faut bien aider les miséreux à se faire entendre : Le Point (Pinault propriétaire), Les Echos (Arnault), Le Monde (la banque Lazard et Pierre Bergé), Libération (Rothschild), la PQR (les banques mutualistes et le Crédit Agricole).

Oui, il est glorieux de payer des impôts pour subventionner à hauteur d’un milliard des syndicats de moins en moins représentatifs, et de plus en plus inutiles, sinon nuisibles.

Oui, il est glorieux de subventionner (Etat et collectivités territoriales) à hauteur de près d’un milliard des associations politiquement correctes : SOS Racisme, France terre d’asile, la LICRA, le CRAN, la LGBT et tant d’autres qui le valent bien ; et ils en ont bien besoin pour nous formater et nous censurer.

Oui, il est glorieux de financer à hauteur de centaines de millions les achats « d’art conceptuel » et « d’art contemporain » des FRAC, sans compter les subventions à la mise en scène de Golgota picnic et autres spectacles faussement provocateurs.

Oui, il est glorieux d’aider la charmante Leonarda Dibrani et sa famille et de consacrer plusieurs milliards d’euros chaque année à loger et à nourrir les escrocs au droit d’asile.

Oui, il est glorieux de payer (800 millions) pour soigner les étrangers clandestins (AME) et d’accorder (CMU et CMU complémentaire) à des étrangers chômeurs la gratuité des soins refusée aux paysans français.

Oui, il est glorieux de payer des centaines de millions pour accueillir à l’université des cancres étrangers poursuivant leurs études pendant 10 ans et parfois au-delà de 30 ans, comme Fabienne Kabou, cette Sénégalaise de 36 ans, étudiante (en philosophie) à Paris-VIII, qui a noyé sa fille à Berck.

Oui, il est glorieux d’avoir une éducation parmi les plus chères du monde pour se retrouver au 25e rang mondial dans le classement PISA.

Oui, il est glorieux de payer près de 2 milliards pour faire bénéficier de notre aide judiciaire et de notre système carcéral une population pénale à 70% d’origine étrangère.

Oui, il est glorieux de payer des milliards pour le « logement social » dont sont exclues les classes moyennes et les classes populaires, mais dont bénéficient les arrivés de fraîche date ainsi (pas aux mêmes endroits) que les élus et leurs clientèles privilégiées.

Oui, il est glorieux de payer des centaines de millions pour permettre à des consultants d’élaborer des logiciels de paye (Louvois, par exemple) rendant impossible le règlement normal des soldes des militaires.

Oui, il est glorieux de payer des armes aux rebelles syriens permettant à nos djihadistes de banlieue de s’entraîner.

Pardon pour cette liste incomplète. Elle montre naturellement que rétablir les finances publiques, c’est possible : simplement en supprimant les dépenses parasitaires et nuisibles. Contre celles-ci, il est temps que les Français montrent leur mécontentement. Rendez-vous dimanche 26 janvier pour le jour de colère !

 Jean-Yves Le Gallou
8/12/2013

Polémia

30 décembre
2013

Tribune libre: Vive l’irrévérencieux Dieudonné!

Vive l’irrévérencieux Dieudonné!
Suite à la polémique de bas étage sur la quenelle du troupier comique Dieudonné… La première phrase qui me venait à l’esprit : « vive l’irrévérencieux Dieudonné! « , certes, je ne suis point d’accord avec toutes les idées de Dieudonné… Mais néanmoins, je dois reconnaitre que Dieudonné à le mérite et surtout le courage d’énoncé quelques vérités sur la communauté organisée, et s’est fort louable, car ça permet la désintoxication massive du peuple… Et ça le lobby communautaire l’a très bien compris, le danger que représentent Dieudonné et tant d’autres ( Alain Soral etc.), en effet la toute-puissance du lobby qui n’existe pas, ne repose que sur le mensonge et la violence, et là Dieudonné rien que par le rire et l’humour a su faire exploser un carcan supplémentaire de la tyrannie mondialiste sur le peuple… Dieudonné encore merci à toi.
Et encore une fois: vive l’irrévérencieux Dieudonné!
Martin Schoumann.
27 décembre
2013

Terra i Poble: Le chômage en flèche dans notre département

Perpignan le 27/12/13

Terra i Poble communiqué de presse 

Malgré les tours de passe-passe du gouvernement avec une politique au coût exorbitant de mise sous perfusion financière de la société française, le chômage continu de progresser en France, et la Catalogne du Nord (Pyrénées- Orientales)  détient encore une fois de plus, devant le Nord-pas-de-Calais, le triste record des départements les plus touchés.

Plus 0,5% de hausse pour le mois de novembre sur tout le territoire nous annonce BFMTV ce matin.  Rien que pour la seule catégorie A, c’est 17 800 personnes en plus  pour le mois de novembre (le Monde). Nous ne voyons pas dans ces chiffres un quelconque redressement de cette situation alarmante que subissent les gaulois.

Dans un article du 12 novembre 2013, le quotidien l’Indépendant titre: La pauvreté s’enracine dans l’Aude et les P.O

Dans le même article le Diocèse de l’Aude dresse un triste constat sous le titre suivant: Le chômage en flèche

« Fait majeur, la pauvreté concerne de plus en plus les personnes isolées dans nos deux départements (célibataires hommes et femmes). « Les ménages en grande difficulté ont fortement évolué au cours des dix dernières années dans les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales », souligne le diocèse de l’Aude. Désormais, dans les files d’attentes pour les distributions alimentaires, les couples avec enfants sont désormais presque aussi nombreux (22 %) que les familles monoparentales (32 %) et les hommes seuls (23 %). La pauvreté ne fait pas ou plus de discrimination.

Un coupable est tout désigné : le chômage. Ils sont 65 % à ne pas avoir de revenus du travail. Non sans inquiétude, le rapport souligne « l’enracinement »dans l’inemploi des personnes prises en charge. Parmi elles, presque la moitié ne perçoit plus aucune indemnisation depuis six mois et plus. Et le chiffre est en augmentation constante. Ceux qui ont un travail sont-ils mieux lotis ? Pas vraiment. 4 % des demandeurs ne possèdent qu’un emploi à temps partiel. Et même les détenteurs de CDI à temps plein (ils sont 2 %) ne parviennent pas à s’en sortir. Même constat pour les saisonniers, 3 % évoquent des difficultés au quotidien. Dans les faits, les impayés sont aussi en hausse (52 %). Sont principalement concernés les impayés de loyer (37 %), les dépenses d’énergies (32 %), et les découverts bancaires (24 %). »
Pour Terra i Poble le constat est clair et sans appel: Nous sommes victimes d’une surpopulation incroyable, l’immigration est entrain de détruire ce qui reste encore du tissu social et économique nord catalan. Un équilibre fragilisé comme jamais dans notre histoire.
En Août 2011, la Fédération Nord catalane du Partit Nacionalista Català avertissait déjà sur cette situation critique dans un texte publié sur leurs blog à l’occasion de la publication d’une brochure, nous reproduisons ici cette analyse:   Lire la suite…