7 avril
2014

OSTARA, OU L’EQUINOXE DU PRINTEMPS

  • Publié dans Cultura
  • Commentaire(s) : 0  

Voici l’intégralité de l’exposé présenté par Erick le Druide lors de la réunion de bannière de Terra i Poble Catalunya del Nord à l’occasion de la célébration de la fête d’Ostara le 22 mars 2014.

OSTARA,

OU L’EQUINOXE DU PRINTEMPS

***********************

OSTARA

 

Dans l’obscurité et la froideur du néant

Apparaît une sensation de renaissance

C’est Ostara, l’équinoxe du printemps

Qui symbolise le retour de la lumière,

la naissance de la descendance.

 

********************

 

Ostara est le nom donne a la fête de l’équinoxe du Printemps célébré aux alentours du 21mars. Suivant les astres, chaque année, la date diffère plus ou moins du 21 mars car, comme nous le savons, le calendrier Celtique est luni/solaire, et le calendrier Grégorien est solaire (ce qui permet a cette société de gérer ses transactions économiques). C’est idem pour l’équinoxe d’automne qui au contraire, prépare la vie en général au repos hivernale, et se fête aux alentours du 21 septembre.

 

L’étymologie d’ « Ostara » vient du mot Germain « Ost », qui signifie l’Est, une référence pour l’aube de la vie renouvelée. Ce nom fait référence a Eostur-monath, un mois du calendrier Germanique atteste par Bede (un moine lettre anglo-saxon du VIIeme. Siècle) comme issu du nom de la déesse Ēostre, du paganisme Anglo-Saxon.

Ostara annonce l’arrivée du printemps et indique par la même occasion le premier jour de réveil de la nature. Cet équinoxe symbolise la renaissance de la vie, sur la terre et dans les eaux, après un hiver froid et long, ainsi que le retour de la Déesse Mère Dana sous son visage de jeune fille et d’amante. C’est aussi la fin de la période d’Imbolc, cette fête qui représente la fécondité. La magie de la vie qui se forme et se transforme au sein de l’œuf, ou du ventre de la mère ; c’est la naissance de nouveaux être. Des âmes, des corps et des esprit naissent ou renaissent (c’est aussi le moment de certaines réincarnations). Lire la suite…