31 mars
2016

Catalunya ha de tenir exèrcit

Catalunya ha de tenir exèrcit

Com encertadament diu l’extinta sectorial de l’ANC, « un país sense exèrcit no generarà cap simpatia global ». Efectivament, és així de clar i senzill i el fet d’obrir un suposat debat o enquesta sobre aquesta qüestió, reflecteix un problema de fons d’allò més important.

Malgrat tot hi ha quelcom pitjor. Quan s’escolten propostes del tipus « rellogar » un suposat exèrcit i que altres, arribat el moment, siguin els que lluitin per nosaltres, es sobrepassa qualsevol límit. La carència de tota ètica i moral és esfereïdora, i tot plegat fa un pestilent tuf de covardia i renuncia.

És així com volem ser reconeguts a la resta d’Europa?, de veritat algú pretén reconeixement i respecte per part d’altres països amb aquestes propostes …. infantils? Catalunya esdevindrà tard o d’hora un estat, siguem-ho de veritat.

SOM CATALANS

31 mars
2016

Som Catalans: Campanya d’afiliació

Catalunya necessita gent valenta que la defensi.
Que el teu suport sigui també el teu compromís.

Afilia’t a SOM Catalans.
Cuota inicial: 15€
Cuota mensual bàsica: 5€

Aquesta setmana estem en la preparació d’una remesa de nous carnets. Et quedaràs
sense?

http://www.somcat.cat/

31 mars
2016

A poc a poc, el lobby musulmà guanya terreny a l’Estat espanyol

  • Publié dans Societat
  • Commentaire(s) : 0  

Tret del Butlletí Oficial de l’Estat.
MINISTERI D’EDUCACIÓ, CULTURA I ESPORT:

Resolució de 14 de març de 2016, per la qual es publica el currículum de l’ensenyament de religió islàmica de l’educació infantil.

« L’exercici del dret dels primers (els musulmans) a rebre ensenyament religiós islàmic als centres docents públics i privats concertats… »
A poc a poc, el lobby musulmà guanya terreny a l’Estat espanyol, com podem observar a aquesta resolució del ministeri d’educació. Primer comencem amb l’ensenyament religiós islàmic als centres docents; després (com ja està passant per arreu d’Europa) exigeixen el cessament del porc als menjadors escolars; adaptació dels centres educatius als costums i exigències dels musulmans, cada cop més nombrosos…
Com és d’esperar, quan siguen una majoria suficient (tard o d’hora ho seran, segons les estadístiques actuals) acabaran imposant-nos la seva llei islàmica i, aleshores, els procés serà irreversible, haurem perdut a casa nostra.
Ara és l’hora d’actuar. No cedim front a la pressió de l’islam.
Recuperem allò que és nostre!
SOM catalans.

31 mars
2016

FACE AU TERRORISME : JÉRÉMIADES ET LAMENTATIONS

Terre et Peuple 28 mars 2016

Irresponsables, inconscients, incapables : les mots manquent pour désigner les gens qui, en Belgique comme en France, sont censés assumer les réalités du pouvoir. Car ils sont marqués par ce qu’Alain de Benoist, dans l’éditorial du récent numéro de la revue Eléments, appelle « le déni du réel » (sans nous être concertés, nous sommes en plein accord puisque je rappelle, dans l’éditorial du récent numéro de la revue Terre et Peuple, que le divorce entre le Pays réel et le Pays légal n’a jamais été plus vrai qu’aujourd’hui).

Alain de Benoist explique : « Le déni n’est pas l’ignorance, ni même l’aveuglement. C’est tout simplement le refus de voir ce que l’on voit ». Et c’est pourquoi « la gauche progressiste s’est ainsi enfermée dans le déni ». Illustration : « Pendant des années, on nous a successivement expliqué que le mondialisme allait ouvrir à tous des perspectives radieuses, et que la précarisation de l’emploi allait faire reculer le chômage, qu’il n’y a pas de problème de l’immigration, qu’il n’y a d’ailleurs pas plus d’immigrés aujourd’hui que dans le passé, et que c’est en fin de compte une grande chance qu’ils soient aussi nombreux, qu’il n’y a pas non plus de problème de laïcité, pas de problème d’armes dans les banlieues, que les terroristes sont une simple poignée de psychopathes et qu’ils ne peuvent avoir de complices parmi les migrants, que la crise financière est derrière nous, qu’à l’école « le niveau monte », qu’il faut supprimer les frontières ».

Face à l’entreprise terroriste, qui n’en est qu’à ses premières manifestations (les services de renseignement le savent bien), les hommes du Système ne savent que nier les évidences : il ne faut évidemment établir aucun lien entre le terrorisme et l’islam… alors que les tueurs agissent en criant « Allah Akbar ! ». Il faut, aussi, désigner comme des « Belges » ou des « Français » les terroristes dont les noms, fournis par les media, montrent que ces gens ne sont ni Auvergnats ni Wallons.

Terrorisme ? Il y a celui des fous d’Allah. Mais il y a aussi celui, redoutable, qui est mis en œuvre par la dictature du politiquement correct. Lequel fait des ravages chez ces gens anesthésiés, décervelés, qui ne trouvent rien d’autre à faire que pleurnicher et en appeler à « l’amour universel » en allumant leur petite bougie et en déposant leurs petites fleurs. Ce qui est, c’est sûr, la plus efficace riposte aux spécialistes de la kalachnikov…

Les bisounours de Bruxelles, comme ceux de Paris, bêlent leurs bons sentiments et refusent d’accepter l’idée – horrible – que ceux qui ne sont pas capables de se battre pour survivre sont condamnés – et que c’est justice parce que c’est, tout simplement, la loi de la vie.

Et, bien sûr, dans le travail de culpabilisation, de conditionnement et de désarmement mental des Européens, Jorge Bergoglio, alias « le pape François », fait le sale boulot pour lequel il a été choisi en condamnant dans son message de Pâques Urbi et orbi du 27 mars les pays européens accusés de fermer leurs frontières aux migrants (car soucieux de sauvegarder leur peuple). Les Chinois ont raison : le poisson pourrit d’abord par la tête.

Heureusement, le réveil des peuples d’Europe est en marche. Et tant pis pour ceux qu’il faudra laisser au bord de la route, empoisonnés par le virus humanitaire inoculé par les marchands d’utopie.

Pierre VIAL.

31 mars
2016

EN AVANT POUR LA RÉGION OCCITANIE-PAYS CATALAN

    FIERS DE NOTRE IDENTITÉ: EN AVANT POUR LA RÉGION OCCITANIE-PAYS CATALAN

Nom de la région: la Ligue du Midi en campagne

A deux pas de l’Hôtel de région, en plein cœur de Montpellier Richard Roudier, président de la Ligue du Midi a présenté la proposition de la Ligue quant au nom de la région. Il était accompagné pour la circonstance de Laurent Perrié Albanell catalaniste de Perpignan. Richard Roudier rappela qu’il ne restait que peu de temps jusqu’au 15 avril pour que la population de la nouvelle Région puisse donner sa préférence via internet . Ainsi, les noms arrivés en tête seront proposés après cette date, lors d’une consultation plus large. Il invita donc ses compatriotes à se rendre sur le site de la région sur lequel chacun peut faire sa proposition:

http://www.regionlrmp.fr/le-nom-de-ma-region#formulaire_formidable-225

De toute façon, c’est en définitive le Conseil d’Etat qui tranchera après le vote de l’assemblée régionale qui aura lieu fin juin. Et l’on peut supposer qu’il ne choisira pas des dénominations trop connotées historiquement ; les références à l’histoire dans notre démocratie populaire molle étant plutôt malvenues.

Dans l’intervalle, on va nous servir de grands machins dignes du concours Lépine. Regardons ce qui s’est passé dans la région nord où l’on avait entendu citer les noms de « nordcardie » ou « Tchicardie »… et qui a finalement débouché sur le modeste « Hauts de France ». Dans l’est les technocrates penchent pour ALCALIE ou «Grand Est ». A noter – surprise…surprise – que la référence à « L’Austrasie » (Royaume franc de l’époque carolingienne) arrive en tête des sondages. Plus prés de chez nous, on nous ressort l’acronyme PACA – au motif qu’on pourrait conserver le papier à en-tête -, pour une région qu’il suffirait de nommer tout bonnement Provence, d’autant que toutes les composantes en sont provençales. Lire la suite…