27 décembre
2011

Europe Solidarité

Europe solidarité.

Nouvelle association en aide aux prisonniers politiques.

Vos dons sont bien évidemment les bienvenus…Merci pour eux.

Loi bâillon et tyrannie démocratique – Tous unis !

Conscient du péril qui guette notre civilisation, conscient de la justesse de notre  discours et des dangers de notre engagement, nous avons choisi d’offrir un soutien sans faille à nos camarades victime de cette guerre totale contre le système. Une guerre sournoise qui ne porte pas son nom. Une guerre qui pour l’instant balaye nos militants à coup de peine «  pour l’exemple », frappant d’une mort sociale ceux qui osent affrontés « l’hydre aux cent têtes ».

Incarcérations injustifiées, alors que les prisons sont pleines de véritable malfrats, provoquant une réaction en chaîne logique qui est celle de la perte d’un emploi, il s’agit là d’une double peine lorsque l’on connait la difficulté au jour d’aujourd’hui de retrouver un emploi stable. Amendes exorbitantes qui empêchent  l’épanouissement social et un développement familial stable. Pour certains c’est la traque, parfois même l’exil. Nous ne pouvons, nous ne devons pas être spectateurs des malheurs qui touchent nos camarades. Unis par le vin souvent lors des banquets, nous devons  également être unis dans la lutte – les mots s’envolent mais les actes restent. La solidarité est notre arme secrète !

Un énième comité de soutien aux prisonniers, mais pourquoi faire ?

Nous n’avons pas l’arrogance de dire que nous serons les meilleurs, les plus efficaces, mais d’affirmer avec simplicité que nous voulons faire notre travail de militants avec  transparence et ouverture. Sans querelles de chapelles,  ce qui exclue toutes mains mise d’un parti, d’un clan ou d’un groupe d’individus – ce qui se solde souvent par un échec et une fuite des bonnes volontés.

Il est évident que  nous ne viendrons  en aide uniquement qu’aux personnes qui auront étaient poursuivis pour avoir mener des actes militants. Nous excluons toutes aides, même mineures, aux personnes ayant perpétrés des actes relevant du droit commun. De tels actes ne concernent en rien une association militante comme la notre, pire encore un soutien, même minime, pourrait discréditer notre action.

Projet majeur :

La colonne vertébrale de notre association vas être l’action sociale par le billet de la solidarité active.
Nous entendons par la : Le soutien moral et financier.
*Accompagnement des militants pendant toute la période de mise en examen, d’incarcération et de réinsertion.

Comment ?

*Première phase :

Mise en contact avec des avocats politiquement favorable, mais aussi avec des camarades qui peuvent aider la victime pour diverses taches administratives.

*Seconde phase :

Accompagnement durant toute la phase d’incarcération. Soutien de la famille. Envoi de mandats, de livres de prêt fournis par la bibliothèque de l’association. Organisation de manifestations de soutien, tel des soirées, repas, concerts, pour récolter des fonds. Collaboration étroite avec l’avocat pour obtenir des remises de peines, semi liberté ou liberté conditionnelle.  Recherche d’un logement, d’une formation qualifiante ou d’un emploi pour favoriser une remise en liberté.

*Troisième phase :

La réinsertion nécessitera la mise en action d’un vaste réseau professionnel constitué par l’association, dans la mesure du possible, en terme d’offre et de demande, en fonction des qualifications  mais aussi de disponibilités géographiques. Le logement rentre également dans ce type d’action synergique.

Commentaire(s) :

Laisser un commentaire