21 mars
2013

chômage en Pays Catalan

La clau: Un record national, seulement dépassé par l’île de la Martinique

18 % des enfants du Pays Catalan ont leur deux parents au chômage

Le classement de l’Insee des « enfants dont les parents sont sans emploi en 2009 » révèle une situation catastrophique dans les Pyrénées-Orientales, où cette proportion représente 18 %. Il s’agit d’un record à rapprocher des caractéristiques des Dom-Tom, complété par une proportion alarmante de 43 % des enfants concernés, qui vivent sans leur père ou sans leur mère.

L’évaluation du taux de chômage par le simple nombre de 14,8 % pour les Pyrénées-Orientales, au troisième trimestre 2012, masque certains profils de population spécifiques. Sans les ébruiter, l’Institut national de la statistique et des études économiques montre ainsi, parmi de nombreux critères, la tendance lourde selon laquelle 18 % des enfants des Pyrénées-Orientales disposent de deux parents sans emploi. Cette donnée est inquiétante, car la situation de double pénalisation face au marché du travail signale dans le territoire un record absolu pour la France métropolitaine, où la deuxième plus mauvaise performance dans ce domaine, à 16,1 %, est relevée dans les Bouches-du-Rhône. L’île de la Martinique, qui présente un taux de 28,2 %, figure en troisième place sur ce classement, le plus récent du genre, établi en 2009.

43 % des enfants concernés vivent avec un seul de leurs parents

Pour le Pays Catalan, cette situation douloureuse s’agrémente d’un autre critère, selon lequel 43,1 % des enfants cités vivent dans une famille monoparentale. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un record national mais d’un position parmi les départements les plus hautement touchés, aux côtés de l’Aisne, du Pas-de-Calais et des Ardennes. Cependant, une autre première position nationale est manifestée par les 9,1 % d’enfants de deux parents demandeurs d’emploi « vivant dans une famille constituée d’un couple ». Sur ce critère, la Martinique affiche 9 %, mais l’île de la Réunion présente un taux de 22,2 %.

Commentaire(s) :

Laisser un commentaire