1 mars
2016

“PÂQUES SANGLANTES”: SORTIE EN FRANCE DU FILM « THE RISING »

L’ANNIVERSAIRES DES “PÂQUES SANGLANTES” IRLANDAISES SERA CÉLÉBRÉ PAR LA SORTIE EN FRANCE DU FILM « THE RISING » LE 17 MARS 2016

L’anniversaires des “Pâques Sanglantes” irlandaises sera célébré par la sortie en France du film The Rising ce 17 mars. L’acteur principal, Colin MORGAN (héros de la série TV Merlin) y incarne Sean Mac Diarmada avec le brio qu’on lui connait. Nous avons eu la chance de côtoyer et d’apprécier ce jeune acteur talentueux et sain lors du tournage en été 2015 de « Waiting for you » en Basses Cévennes.

22/01/2016 – 07H15 Dublin (Breizh-info.com)

Ce sera sans doute un des évènements cinématographiques de ce début d’année 2016 ; la sortie du film « the Rising » (sortie prévue le 17 mars prochain). Il s’agit d’un prequel du film « Michael Collins » (Neil Jordan), sorti il y a vingt ans et qui débutait par la prise de la poste de Dublin (1916) par les insurgés nationalistes irlandais.

Dans ce film, écrit et produit par Kevin McCann, les cinéphiles pourront découvrir pour la première fois Michael Neeson dans le rôle de Michael Collins, rôle tenu il y a vingt ans par … son père, Liam Neeson. Un casting mettant en avant les jeunes talents du cinéma irlandais a été effectué.

Mais Michael Collins ne sera pas le personnage principal de The Rising – le premier film traitant des origines de la révolution irlandaise contre l’empire Britannique . Le film sera centré autour du personnage de Seán Mac Diarmada, qui sera interprété par Colin Morgan. Mac Diarmada – Irlandais du comté de Leitrim, en Connemara – fût un des 7 principaux leaders de la révolution irlandaise aux côtés de Padraig Pearse, de Connnoly, de Clarke ou encore de Collins. Il était également responsable du journal nationaliste Irish Freedom et membre de l’IRB (Irish Republicain Brotherood) .
Il fût exécuté, à 33 ans, par les anglais, suite à l’attaque de la poste de Dublin. Faisant fièrement face au peloton d’exécution, aux côtés de James Connolly, grièvement blessé mais que les Anglais obligèrent à se lever pour mieux le fusiller. Sean Mac Diarmada fût le dernier révolutionnaire exécuté (le 12 mai 2016) en représaille du soulèvement de Pâques. Ses autres compagnons exécutés à cette occasion fûrent :

Le 3 mai 1916: Patrick Pearse, Thomas MacDonagh and Thomas J. Clarke
Le 4 mai 1916: Joseph Plunkett, William Pearse, Edward Daly and Michael O’Hanrahan
Le 5 mai 1916: John MacBride
Le 8 mai 1916:: Eamonn Ceannt, Michael Mallin, Sean Heuston and Conn Colbert
« En tant que réalisateur irlandais, j’ai toujours été intéressé par ce qui concernait l’identité, l’histoire et la foi » indique Kevin MacCann le réalisateur. « Avec ce film, nous voulons éveiller le peuple irlandais et changer le regard qu’il a sur son histoire. The Rising est l’histoire d’un héros qui se bat pour la liberté de son peuple » poursuit-il. « Avec d’autres héros, Seán MacDiarmada combattu pour une nouvelle république, une renaissance de l’esprit du peuple irlandais et la fin d’un état d’esprit servile, esclave des anglais . Nous avions le devoir, 100 ans après de raconter l’évènement politique majeur de l’histoire irlandaise récente ».

Après Michael Collins en 1996 et Le Vent se lève (Ken Loach, 2006), voici donc The Rising, qui apparait comme une étape de plus, en cette année du centenaire des Pâques sanglantes, pour la transmission pour la longue mémoire irlandaise. Une étape à vocation internationale – le film devant être exporté au delà des frontières irlandaises. A noter que le film est financé et soutenu par le Irish Film Board, Northern Ireland Screen et des partenaires privés.

Sur le site Internet dédié, The Rising propose aux particuliers de contribuer à la sortie et à la diffusion du film, plusieurs contreparties étant proposées. La rédaction de Breizh-info.com a décidé, en hommage au combat des Irlandais pour leur liberté , mais également en hommage au journal Irish Freedom interdit par l’occupant anglais en 1914, d’apporter son soutien à ce film.

Tous les renseignement sur le film ici, et ici.

« Au revoir chers frères et sœurs. Ne pleurez pas sur mon sort. Priez pour mon âme et soyez fiers de ma mort. Je meurs pour que la nation irlandaise puisse vivre. Dieu vous bénisse, vous protège, et puisse-t-il avoir pitié de mon âme ». Sean Mac Diarmada, dernière lettre à sa famille, 1916.

Commentaire(s) :

Laisser un commentaire